MERCEDES EQC

Les photos
MERCEDES EQC
21
Diaporama

publié le 26 septembre

L'avenir sera électrique ! En tous cas, c'est ce que tous les constructeurs aiment à penser, même si, pour l'instant, les chiffres d'immatriculations ne leur donnent pas raison. Mais ils partent du principe que l'offre suffira à créer la demande. Alors les constructeurs créent l'offre ! Après Jaguar et son I-Pace, après Audi et son e-tron, Mercedes lance son EQC. Il s'agit là de la première étape d'une stratégie globale d'électrification, qui inclura à terme 10 nouveaux modèles électriques (Smart inclus) d'ici à 2022.

Le suffixe « C » de l'EQC indique qu'il s'agit d'un modèle du même segment que la Classe C ou le GLC. Il partage d'ailleurs sa plate-forme avec ce dernier, ainsi que son empattement de 2,87 m. L'EQC est en revanche un peu plus long : 4,71 m contre 4,66. Et s'il affiche un air de famille évident, il arrondit les angles. Peut-être un peu trop, car l'EQC manque d'un soupçon de personnalité. C'est surtout avec sa face avant qu'il se démarque : son « black panel » courant d'un côté à l'autre et souligné par un bandeau lumineux en son sommet ne passe pas inaperçu !

Dans l'habitacle, l'ambiance est à la fois familière et inhabituelle. La présentation générale et la console centrale sont typiquement Mercedes, tout comme l'instrumentation sur deux écrans à cristaux liquides. En revanche, les buses d'aération rectangulaires dotées d'accents en or rose sont d'un goût... plus original ! Comme le GLC, l'EQC compte cinq places, et offre une habitabilité équivalente, les batteries étant logées dans le plancher.

Celles-ci ont une capacité de 80 kWh et alimentent deux moteurs électriques, un par essieu. L'EQC offre donc quatre roues motrices, ainsi qu'une puissance respectable de 408 ch. Le couple culmine pour sa part à... 765 Nm ! C'est un nouveau record dans la catégorie. En revanche, l'autonomie n'établit aucun record : Mercedes annonce « plus de 450 km », mais sur le cycle NEDC, réputé laxiste. L'Audi e-tron avance 400 km, mais sur le cycle WLTP, plus réaliste. Il faut dire que l'EQC annonce une consommation mixte de 22,2 kWh/100 km, une valeur assez élevée dans la catégorie. Un appétit auquel le poids du véhicule n'est sans doute pas étranger : 2 425 kg à vide, dont 650 kg rien que pour les batteries ! L'avenir sera peut-être électrique, mais il sera aussi... pesant !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.