MERCEDES Classe A berline

MERCEDES Classe A berline©Stéphane Schlesinger
Les photos

publié le 5 octobre

On le sait peu, mais l'ancienne Mercedes CLA était la berline la plus aérodynamique du monde, avec un Cx de 0,22. La Classe A Berline qui la remplace ne renie pas ce record, puisqu'elle profite du même Cx, très appréciable pour abaisser la consommation. Elle progresse même par son SCx, abaissé à 0,48 contre 0,51, cette donnée étant d'ailleurs la plus pertinente. Pour info, la Classe A à hayon ne descend pas sous les 0,25, en soi une valeur remarquable.

Cette finesse exceptionnelle permet à la berline 180d (116 ch) de se contenter de 4,0 l/100 km en moyenne selon la norme WLTP, soit 0,1 l de moins que la 5 portes.

De surcroît, la Classe A berline profite d'une ligne plus équilibrée que celle de l'ancienne CLA, qui associait son avant massif à une poupe très menue. Désormais, les volumes semblent mieux travaillés, au bénéfice de l'élégance, même si l'identité y perd un peu. Il en va de même pour le coffre, qui tombe de 470 à 420 l (50 l de plus que sur la version à hayon). Il faut dire que la longueur a été réduite de 4,63 m à 4,55 m.

Pour sa part, la suspension arrière troque ses bras multiples contre un basique essieu de torsion censé être plus compact (sur les versions traction, la 4Matic conservant le multibras)… Dans l'habitacle, l'espace arrière ne progresse guère par rapport à une A à 5 portes dont on retrouve exactement les mêmes caractéristiques. Notamment la grande dalle tactile faisant office de combiné d'instruments et le système multimédia intelligent MBUX, doté de commandes vocales.

Au lancement, la Classe A Berline se contente de deux moteurs, le 1,5 l d'origine Renault en 180d et le 1,33 l essence de 163 ch en 200. Les deux s'accouplent à une boîte 7 à double embrayage et verront leur production commencer début 2019 en Allemagne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.